Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Répondre

Répondre

Rédigez et envoyez votre nouvelle réponse

Vous pouvez utiliser : BBCode Images Binettes

Tous le champs doivent être remplis avant d’envoyer ce formulaire, ou alors vous avez utilisé la fonction copier/coller qui n'est pas supportée par l'éditer de texte.

Information obligatoire pour les invités


Information obligatoire

Revue du sujet (plus récents en tête)

72

C'est moins une question de régions que de générations, de classes sociales ou encore de situation de communication. Écoutez d'anciens témoignages d'auteurs, d'hommes politiques (De Gaulle !), de savants, vous constaterez qu'ils font de nombreuses liaisons qui nous paraîtraient aujourd'hui maniérées.
Et vous constaterez aussi des changements de prononciations : le -a antérieur "parisien", dans "occâsion", par exemple, si présent dans les vieux films (Gabin !), le roulement du -r, pas seulement régional... L'intonation ou le phrasé ont aussi changé.

71

jacquesvaissier a écrit:

C'est compliqué le français !

Un peu que je le crois! Faut toujours tout défaire en larmes ce qu'on avait fait avec brillance et majesté.

Alors moi je continuerai très volontiers pour assumer toutes les conséquences impliquées. on peint et repeint ce même tableau jour après jour tout en faisant abstraction de tout progrès faits. Je reste tout zen pour vivre davantage dans le moment de mes apprentissages sans considérer la globalité des choses apprises ou bien "pas apprises."

Au fait, y a-t-il une région en France un peu connue pour faire les liaisons?

70

Sur "de Hitler/d'Hitler", voir
http://www.languefrancaise.net/forum/vi … 13#p114213

Plus général,  cet ancien fil :
http://www.languefrancaise.net/forum/vi … php?id=924

69

L'usage populaire est très hésitant et déconcertant. Le H de Hitler (j'aurai pu écrire d'Hitler) n'est jamais aspiré comme il devrait l'être. Et les mêmes personnes peuvent parler des z-aricots, dire il est très_humble avec h aspiré et parler d'un (h) auvent (encore avec un h aspiré).

68

On en apprend de belles sur certains sites (c'est moi qui graisse) :

"Origine de Henri. Dérivé du grec Haimric, le prénom Henri signifie « roi » et « maison ». Ce prénom a fait son apparition en France vers le début du XIe siècle."

Le prénom a évidemment une origine germanique, et le -h est théoriquement "aspiré" ; pourtant on parle couramment de l'assassinat d'Henri IV, de la politique d'Henri III, etc...
En revanche, on n'ira pas jusqu'à dire : "Les Zenri furent généralement de bons rois".

C'est compliqué le français !

67

Au casoù, au cas où, j'utilise les deux. Mais je crois que c'est l'écrit, pas la transmission orale, qui me fait faire parfois la liaison
Je ne dis jamais atoutazar. Je ne l'entends guère non plus.
Je fais toujours la liaison "T" dans de part et d'autre, jamais dans de part en part. Cette différence tient peut-être au mot de liaison (justement) entre les mots : et lie les mots, en, évoque  ici des intervalles.
Mais mon hypothèse est tout de suite invalidée par de temps en temps.
Sauf que le "S" commande toujours la liaison et que le "R" prédomine normalement.

66

Abel Boyer a écrit:

Peut-être avez-vous été contaminé à l'insu de votre plein gré par la prononciation plaisante délibérément fautive atoutazar ;  on l'entend effectivement mais au départ, c'était censé être drôle et puis, à force de l'entendre, on finit par croire que c'est la bonne prononciation.

Allons bon... je ne m'étais jamais posé la question et aurait dit comme glop.

Ce ne serait pas une contamination par "à toute heure", "à toute allure", "à tout à l'heure" ? Je serais curieux d'entendre un "à tout hasard" sans liaison.

Je suis certain d'avoir souvent entendu "de part et d'autre" avec une liaison qui fait mentir la "règle" de l'enchainement avec le r mais je ne sais plus comment je le prononcerais... Avec l'enchainement je pense...

65

Heureusement que vous n'êtes pas convaincu, cher 'glop', car il ne faut évidemment pas lier dans "à tout hasard" ; le "h" de "hasard" est aspiré : on dit "le hasard" et non "l'hazard", sauf quand on parle de la résurrection !
Peut-être avez-vous été contaminé à l'insu de votre plein gré par la prononciation plaisante délibérément fautive atoutazar ;  on l'entend effectivement mais au départ, c'était censé être drôle et puis, à force de l'entendre, on finit par croire que c'est la bonne prononciation.

64

Ylou a écrit:

Je fais toujours la liaison dans "de part et d'autre".

Moi aussi. par contre je prononce "à tout hasard" atoutasar sans conviction.
Idem pour "au cas où".

63

Je fais toujours la liaison dans "de part et d'autre".



Généré en 0,281 secondes, 26 requêtes exécutées