gagne-denier

registre ancien : 2 fréquence : 1

gagne-denier

n.

Qui gagne modestement sa vie au jour le jour

1815 Les femmes de porte-faix, qui à Paris portent des fardeaux énormes et travaillent comme des hommes, boivent comme eux cette dangereuse liqueur. Son usage leur met le cerveau en feu, leur brûle les entrailles ; mais ce sont les eaux du Léthé pour ces gagne-deniers qui noient leurs soucis avec leur raison. 1815. Le Palais-Royal ou les Filles en bonne fortune

<1 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).