se faire faucher

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 1

se faire faucher

Se faire tout prendre (ne rien gagner aux courses)

1974 En général, personne ne veut aller à la nocturne quand on s'est fait faucher l'après-midi sur le plat. « Trot, c'est trop », comme disait le gros Léon dans un article. 1974. Le roman d'un turfiste <1 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 278