ne rien avoir à envier à

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 2 fréquence : 5

ne rien avoir à envier à & n'avoir rien à envier à ; rien à envier à

Ne pas être inférieur à, être très, être comparable à

2002 Claude M. un fort en gueule qui n'avait rien à m'envier de ce côté-là. 2002. Flic à Tours 1954 J'ai posé ma valise pour regarder passer les gosses qui sortaient de l'école communale. Aussi braillards que de mon temps et rien à envier aux grandes personnes pour le vocabulaire 1954. Les portes de l'aventure 1953 Et voilà comment je devins agent secret et fus admis dans un service qui n'a rien à envier au F.B.I. américain ou à l'I.S. anglais. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 527