être porté sur

fréquence : 8

être porté sur

& être porté là-dessus ; ≠ être peu porté sur

Aimer, apprécier (général ou sexuel) ; ≠ ne pas aimer, ne pas apprécier

Famille : porté sur

1863 Ce derrière n'est point l'idéal que rêva / Mon gendre, lequel est porté sur la minette. 1863. Scapin maquereau. Drame en deux actes 1977 Oh ! elle suçait bien ! Oh puis à cette époque-là, à dix-huit ans, si ça partait ! Oh ! puis elle aussi, elle aussi c'était une femme portée là-dessus… 1977. Une vie de cheval 1977 quand elle voulait bien s'habiller, qu'elle était belle ! Quelle belle fille ! Trente-six ans, et puis portée là-dessus. Il lui fallait de la quéquette. Oh ! Maguy ! Rien ne l'arrêtait. Rien. 1977. Une vie de cheval 1958 Elle fait un petit roux pour donner du moelleux à sa soupe et commence à râper le fromage pendant que le bouillon mitonne, car Maningue est très porté sur le fromage. Il lui faut quasiment autant de râpé que de pain. 1958. Chandeleur l'artiste 1954 Le père qui souffrait de l'estomac, ses aigreurs, sa mère assez portée sur les curées et sa petite soeur Lucie qui devenait jeune fille et était dégourdie pas comme une. 1954. Les portes de l'aventure 1997 elle ne me refuserait pas ça, ma mère, de l'eau et de la grenadine, on n'était pas porté sur le thé 1997. L'aveu différé <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 659