planche à pain

registre ancien : 1 fréquence : 6

planche à pain

& planche au pain

n.f.

Planche à pain suspendue, large planche suspendue au plafond d'une chambrée

Usage : militaire, guerre

1922 Les chambrées de ceux qui ne dorment pas en cage ressemblent fort à des chambrées de caserne, ou plutôt à des salles de police, assez vastes. Le bat-flanc et la planche à pain, avec le barda du forçat 1922. Le pot au noir
1889 tu vois bien cette grosse planche qui est suspendue au plafond avec de grosses tringles en fer, et qui supporte des boules de son déjà entamées, eh ben ! c'est la planche à pain 1889. Le soldat Chapuzot
1889 Le long des murs, à une hauteur de deux mètres, courent des planches à bagages avec leurs crochets. Au plafond se balancent des planches à pain 1889. Le soldat Chapuzot
1892 La planche à pain est suspendue au milieu du plafond par deux tringles de fer. Plusieurs pains de munition entamés sont placés dessus, plantés de manches de cuiller. 1892. Fricotard et Chapuzot (Pièce en trois Actes et cinq tableaux)
1861 Il faut avoir visité une chambrée de cavalerie […] pour s'en faire une juste idée. […] Des lits, placés autour de la salle, la tête au mur, […] deux bancs grossiers, une cruche de grès, une large planche suspendue au plafond, dite planche à pain 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).