locatis

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 3

locatis

Mauvaise voiture ; (cheval de prêt??)

1900 Au mois de juin 1877, un grand nombre de vols au rendez-moi étaient commis dans le quartier de Belleville. Ce vol, souvent décrit, consiste à entrer chez un marchand de vins, et surtout chez un marchand de tabac, à distraire le débitant au moment où, avec un billet de banque, l'on paie la consommation ou le paquet de cigarettes, à ramasser d'un coup le billet le la monnaie et à s'enfuir précipitamment. Ceux qui pratiquent ce vol sont d'ordinaire les souteneurs, assez élégants d'allure, qui vivent avec les filles du Café Américain ou des bals publics. Ils vont par équipe de trois ou quatre et quelquefois ont un locati à la journée. 1900. Mémoires de Rossignol 1861 Les hussards de l'aune, qui vont, le dimanche, caracoler sur les locatis de Montmorency, en compagnie d'amazones de la petite vertu, n'en connaissent pas d'autre. 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval <2 citation(s)>

LOCATIS, subst. masc. A. − Vieilli, souvent péj. Cheval, véhicule de louage. Oui, continua impitoyablement le poëte en fouettant son maigre locatis (Theuriet, Mar. Gérard,1875, p. 168). Les boyards ramenaient les autres dans leurs coupés (...) à moins que ce ne fussent les autres qui prissent les boyards dans leurs locatis (L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 120). − P. anal. Apprenant que c'était [le clavecin] un locatis, il [le roi] avait fait savoir au luthier propriétaire (...) que la location resterait aux frais de la prisonnière (Sand, Ctessede Rudolstadt, t. I, 1844, p. 197). B. − Maison, meublé qu'on loue. (Dict. xxes.). Prononc. et Orth. : [lɔkati]. DG : [-ti] et [-tis]. Ac. 1762 : locati; dep. 1798 : locatis. Étymol. et Hist. 1. 1680 locâti « carosse de louage » (Rich.); 1732 locati « cheval de louage » (Trév.); 1798 locatis « id. » (Ac.); 2. 1893 « maison dont on n'est que locataire » (DG). Forme anal. d'apr. le plur. locatis de locatif1*, ou empr. au b. lat. locaticius « de louage » (milieu ves.).

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 568