pre

fréquence : 1

pre

D'abord et d'une

Cité par Esnault, DHAF comme apocope de en preu ; or il s'agit sans doute non d'une apocope de premier mais d'un dérivé du latin prode (cf. empreu, en premier lieu, XIIIe, FEW) (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).