cul-de-sac

date : 1307 registre moderne : 1 fréquence : 18

cul-de-sac

& en cul-de-sac

Rue, voie sans issue ; qqchse sans issue, qui ne débouche sur rien (au fig.)

1993 Dans les culs-de-sac de ce dédale modeste et vite parcouru, le fureteur pourra dénicher des joueurs d'échec chinois attablés dans des échoppes à soupe, étriquées et silencieuses, que les occidentaux ne semblent pas fréquenter 1993. Le gendarme des barrières 1756-1763 (vers) Cette famille vint se loger dans un très bel appartement, sis dans un cul-de-sac, rue des Fossés-Saint-Germain-l'Auxerrois 1756-1763 (vers). Paris sous Louis XV - Rapports des inspecteurs de police au roi 1978 un vieil entrepôt coincé dans un renfoncement entre des immeubles d'habitation. Cul-de-sac complètement isolé, à cinq minutes de marche de l'usine. 1978. L'établi 1974 la révolution algérienne ne doit pas déboucher sur un cul-de-sac, mais s'ouvrir, au contraire, sur une « avenue d'expansion et de libération ». 1974. J'ai été 16 ans médecin à Fresnes <4 citation(s)>

De cul, de, et sac (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 448