abrutissement

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 8

abrutissement n.m.

Déchéance ; fait de rendre brute, bête ; hébétement

1935 comment Jojo avait-il pu mener des études jusqu'à la licence ? Il m'expliqua que, pupille de la Nation et boursier, il avait été entretenu concurremment par l'État et par sa ville natale. La peau d'âne décrochée, il entre à la caserne, tire ses douze mois d'abrutissement, sort pour tomber dans la crise. 1935. Viande à brûler 1887 ils étaient tombés à un tel degré d'abrutissement qu'ils exécutaient machinalement leur travail de brute 1887. Paris qui s'efface <2 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 382