abrutir

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 2 fréquence : 17

abrutir

Rendre bête (alcool) ; fatiguer intellectuellement, abêtir ; rendre sans vigueur

1887 L'eau-de-vie de pommes de terre abrutissait, cela est exact, mais seulement ceux qui le voulaient 1887. Paris qui s'efface 1937 Rendons cependant justice au pinard. Rien ne saurait le remplacer pour pousser les masses au crime et à la guerre, les abrutir au degré voulu 1937. Bagatelles pour un massacre 1957 La drogue indienne qui ne produit pas le même effet sur tous les individus. Certains, ça les abrutit, les ratatine ; d'autres, ça les excite, les exalte, les rend d'une extraordinaires lucidité 1957. Les eaux troubles de Javel 1859 le tout aggravé de six mille vers de pensum, c'est-à-dire deux ou trois vers écrits trois ou deux mille fois, travail à gâter la main et à abrutir l'esprit. 1859. Voyage autour de ma prison <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 158