tenir son coin

fréquence : 3

tenir son coin

Avoir son importance, ne pas être déplacé, avoir le niveau requis, soutenir la comparaison

1747 j'avais de certains yeux qu'on disait être fort expressifs, de forts beaux cheveux blonds et en grande quantité. Oui, de beaux cheveux ; et qu'on ne s'y trompe pas, cela tient son coin 1747. Les Lauriers ecclésiastiques, ou Campagnes de l'abbé T***, dans Anthologie érotique - XVIIIe siècle
1797 J'insiste même à dire que la bâtardise tient son coin et qu'il y a quelquefois de l'avantage à naître dans le silence 1797. Lettres galantes et philosophiques de deux nones, dans L'Enfer de la Bibliothèque nationale

<2 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).