accouplement

registre ancien : 6 fréquence : 3

accouplement

& chaîne d'accouplement

n.m.

Union de deux bagnards par la chaîne ; chaîne réunissant deux forçats

Usage : forçat, bagne

1853 La chaîne d'accouplement – est celle qui rend deux forçats dépendants l'un de l'autre. Elle se compose de dix-huits maillons présentant chacun trente-trois centimètres de longueur, ayant la forme d'une tige en fer assez forte et bouclée à ses deux extrémités. Cette chaîne, dont le poids est de quatorze livres, se fixe très-solidement à la manille des deux galériens accouplés. 1853. Voyage en Bretagne
1853 La vue de l'accouplement, surtout, fait mal par l'immoralité qui s'y rattache, par les souffrances physiques et surtout morales dont il devient incessamment l'occasion ; c'est une torture nouvelle, une torture de tous les instants ! 1853. Voyage en Bretagne
1845 C'est un supplice ajouté à un supplice, que cette vie à deux que le vocabulaire du bagne nomme accouplement 1845. Les bagnes ; histoires, types, moeurs, mystères
1830 cette union forcée que le vocabulaire du bagne nomme accouplement. C'est un supplice ajouté à un supplice que cette obligation […] de vivre côte à côte de celui dont souvent la plus violente antipathie l'écarte. 1830. Les bagnes. Rochefort

<4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).