ripaille

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 2 fréquence : 25

ripaille & ripailles ; faire ripaille ; repaille n.f.

Fête, bon repas, bombance, débauche de table, festin ANG : feasting

Synonyme : repas

1887 À la suite d'une formidable repaille, Royer mourut et fut enterré à Montmartre 1887. Paris qui s'efface 1880 Et comme pour une gargantuesque ripaille, à travers les vitres, reluisent le blanc mat des piles d'assiettes, les carapaces écarlates des homards, les bouteilles de toutes les marques 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien 1921 Il patouillait, léchait, suçait, aspirait en même temps, humait la peau en poussant des exclamations : –Nom de Dieu ! quelle peau ! c'est du lait, de la crème, qu'on s'en userait la langue. Je te mangerais toute, toute, quelle ripaille… 1921. La femme aux chiens 1909 la confortable caverne où ils faisaient ripaille avec le butin que leur procurait leur lucrative profession 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 472