coup fourré

date : 1640 registre moderne : 3 fréquence : 35

coup fourré

Piège, coup sournois, mauvais coup ; traîtrise, tromperie ; arnaque, duperie, tromperie ; situation dangereuse et compliquée ; manoeuvre astucieuse, sournoise, déloyale, irrégulière

Synonyme : piège, tendre un piège

1988 malgré les dizaines de coups fourrés desquels il s'était tiré 1988. L'exécuteur - Fleuve de sang en Amazonie 1955 savait que le silence serait fait sur ce « coup fourré » sans précédent 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1998 Ainsi par le commissaire Loïc Le Braz, spécialiste des coups fourrés en tout genre, deux fois blessé en service, et qui a tué des gens pour le bien de l'État. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1978 à Pigalle, je suis obligé de m'habiller en minet, un pantalon un peu blanc, une petite chemise propre. Si j'y vais en jean, ils sont vachement méfiants, ils pensent que je vais les amener dans un coup fourré pour se faire casser la gueule et tout. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1956 Ou je me gourre, ou cette enflure s'est embarquée dans le plus bath coup fourré de sa p... de carrière. 1956. Fais gaffe à tes os <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 688