crânerie

date : 1784 registre ancien : 3 registre moderne : 2 fréquence : 31

crânerie n.f.

Fierté, vantardise, courage, épate, fanfaronnade ; bravoure

Famille : crâner

1905 Quelques femmes divorcées embrassèrent avec crânerie l'état de courtisane 1905. Combats 1832 Quand je vous aurai fait tuer avec la moitié de l'équipage, qui a écouté vos crâneries plutôt que ma prudence, je ferai ce que bon me semblera 1832. Le négrier - Aventures de mer 1870 Pure crânerie, dite tout simplement pour épater son auditoire, et surtout les jeunes 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1915 porter ainsi une canne comme des rentiers ou des promeneurs pleins de désinvolture, en allant au feu, cela vous a un petit air de crânerie, un chic vieille et jeune France qui fait plaisir. 1915. (tout sauf le lexique) 1914-1919 un modèle d'abnégation et de dévouement. A su obtenir de son personnel, par sa crânerie souriante, son entrain, son mépris du danger, le maximum d'efforts avec le minimum de pertes. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées <5 citation(s)>

De crâne (GR) / 1784 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 220