planton

registre ancien : 1 registre moderne : 2 fréquence : 59

planton

& de planton ; être de planton ; faire le planton ; planton de service

n.m.

Soldat sentinelle, personne de faction ; surveillant en faction (ou disponible?) ; gardien de la paix posté ; de faction ; soldat affecté à un endroit ou à qqun ; vigile à l'entrée (boîte de nuit)

Usage : militaire, guerre

1890 De quoi est-il composé, ce Conseil ? Un planton, qui promène les chevaux, me renseigne à ce sujet 1890. Biribi
2006 Côté boulevard Saint-Germain, l'un des plantons, occupé à conter fleurette à sa collègue féminine, ne voit pas arriver Joxe qui avance à pas de loup dans le brouillard et qui lui tombe dessus pour le rappeler à l'ordre. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
1914-1919 Chaque semaine, on devait monter la garde dans des endroits parfois inattendus. La première fois que j'ai été « de semaine », je suis resté de planté de neuf heures à midi, baïonnette au canon, dans la salle d'attente de la gare 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919)
1915 C'est Carrabiol, le planton du capitaine. 1915. Les poilus de la 9e
1912 Le gendarme de planton, raide comme un piquet, gardait une immobilité de statue 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).