Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

L'argot fait son cinéma | 2012-01-27

Conférence de Jean-Pierre Goudaillier (Angers), 27/01/2012 (#Argot #Goudaillier #Cinema )

argot_cinema_conference.jpg: 898x368, 75k (02 septembre 2012 à 15h40)

Conférence L’argot fait son cinéma

C’était devant une salle remplie que Jean-Pierre Goudaillier, professeur à la Sorbonne de linguistique générale et appliquée, animait la conférence. Pour lui, l’argot comporte trois fonctions : cryptage, ludique et identitaire. Jean-Pierre Goudaillier nous a proposé une séance de décryptage de dialogues de films. Nous avons pu visionner des extraits de films : L’esquive (2004), Le pacha (1968) et Circonstances atténuantes (1939). Chacun de ces films mettait en scène un argot différent.

L’esquive montrait des jeunes de banlieue s’exprimant avec leur propre langage issu de l’immigration maghrébine. Les expressions ont fait rire le public, notamment les personnes âgées qui ne connaissaient absolument pas les codes de langage. Ainsi, nous avons appris que le mot seum provient de l’arabe et qu’il signifie poison. Nous avons également découvert que le bruit clic avec la bouche est une marque culturelle pour acquiescer.

Le Pacha et Circonstances atténuantes parlaient davantage aux personnes âgées présentes dans la salle. Les expressions sont davantage imagées que l’argot des banlieues. Par exemple, t’as pas une pipe ? signifie peux-tu me donner une cigarette ?. Un négociant en reniflette est en fait un dealer. Enfin, camaruche est le mot désignant un camarade.

Cette conférence a donc été l’occasion pour chacun de découvrir différents argots. Les plus anciens ont découvert l’argot des banlieues, alors que les plus jeunes ont pu avoir un aperçu du jargon des années 40 et 60. Un temps est consacré, à la fin, aux questions du public. Visiblement, la table ronde a passionné l’ensemble des spectateurs. C’était une leçon drôle et instructive proposée par Jean-Pierre Goudaillier.

Publié le Mardi 31 Janvier à 17h15 par Valentin BERNARD (We Art)

    Source : 8r-we-art/726-conference-l-argot-fait-son-cinema(valider les liens) ; http://www.leslyriades.fr(valider les liens)
    Posté par gb