Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Ne parler que l'anglais a coûté 12000 dollars à Air Canada | 2011-07-15

Et c'est pas cher payé ;) (#Anglais #Perle #Quebec )

La décision d'un tribunal canadien d'accorder 12.000 dollars à un couple pour ne pas avoir été servi en langue française sur des vols du transporteur privé Air Canada à destination des Etats-Unis, suscitait la colère vendredi au Canada anglophone.

Michel Thibodeau et sa conjointe Lynda réclamaient un demi-million de dollars en dommage punitif au premier transporteur aérien canadien Air Canada pour ne pas avoir obtenu de services en français lors de deux voyages aux Etats-Unis en 2009.

Une cour fédérale canadienne leur a donné raison cette semaine et condamné le transporteur à lui verser 12.000 dollars et à transmettre des excuses.

Ancienne société d'Etat, Air Canada a été privatisée en 1988 mais la société reste assujettie à la loi sur les langues officielles - anglais, français - qui l'oblige à fournir des services en français sur des liaisons aériennes où au moins 5% des passagers sont habituellement francophones.

La décision de la cour en faveur de M. Thibodeau, qui est par ailleurs bilingue, est passé presque inaperçue au Québec, mais a suscité de nombreuses réactions dans les journaux du Canada anglais.

"Si vous voulez savoir ce qui ne va pas avec la loi canadienne sur les langues officielles, regardez simplement Michel Thibodeau. Il s'agit d'un employé du gouvernement parfaitement bilingue qui a traduit en justice Air Canada parce que lui et sa femme n'ont pas reçu de services en français - ils n'ont pas eu de 7-up lorsqu'ils en ont fait la demande en français sur un vol", souligne Peter Worthington, éminent commentateur du Toronto Sun.

Le site internet du Globe and Mail, le quotidien le plus influent au pays, a lui été pris d'assaut par les internautes qui ne décoléraient pas.

"Cette anecdote est symptomatique de la façon dont le Canada français a opéré (en abusant de ses droits, ndlr). Et la réaction est symptomatique d'une nouvelle attitude", résume un internaute sur le site du Globe. "Tout le monde écoutez ! Allons tous au Québec et traînons-les devant les tribunaux lorsqu'ils refuseront de nous servir en anglais au restaurant".

    Source : http://www.lepoint.fr/
    Posté par gb