Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Le français pour les nuls, et par un nul, avec le très sous-secrétaire d'État David Douillet | 2011-06-30

David Douillet n'est pas que l'ancien grand collecteur de pièces jaunes, médailles et mitraille, que le monde envie à la France : c'est maintenant un inventeur de mots et, par le miracle de la transsubstantiation sarkozyste un congre debout devenu sous-secrétaire d'État. (#Sarkozie #Douillet #Perle )

congre_debout.jpg: 800x600, 120k (30 juin 2011 à 22h10)

David Douillet : Premier jour et première gaffe

L’ancien judoka s’est distingué par une faute de français dès sa première interview.

Baptême du feu difficile pour David Douillet. L’ancien judoka, double médaillé d’or aux Jeux Olympiques, vient de se prendre les pieds dans le tapis, à moins que ce ne soit le tatami, dès sa première interview. Ce jeudi matin, au micro d’Europe 1, le nouveau secrétaire d’Etat en charge des Français de l’étranger tentait d’expliquer sa nouvelle fonction : « Il s’agit de s’occuper des deux millions de Français qui vivent à l’étranger, entre autres. C’est une frange très importante de la population française. Un Français à l’étranger, c’est quelque part un ambassadeur de la France. Il représente son pays en permanence. On se doit de le protéger, de l’écouter et de faire en sorte qu’il puisse évoluer dans les meilleures conditions. »

« Dans tous les domaines possibles et inimaginaux »

Si jusqu’ici tout allait bien, le judoka retraité a par la suite agrémenté ses explications d’un néologisme des plus douteux. « On peut surtout avoir des acquis que l'on peut mettre dans tous les domaines possibles et inimaginaux. » Une faute de français inimaginable lorsqu’on occupe une fonction au sein d’un gouvernement et qui a rapidement créé le buzz sur Internet. L’ancien champion et personnalité préférée des Français, devra donc revoir sa communication. Car si l’opinion publique est clémente envers les sportifs, elle ne laisse rien passer aux hommes politiques.

Par Baptiste Thion

    Source : http://www.francesoir.fr/(valider les liens) ; http://www.dailymotion.com/(valider les liens)
    Posté par gb