Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Napoléon dessinait pendant ses cours d'anglais | 2011-06-06

Guy Degrenne n'avait rien inventé (#Anglais )

1306333685456226.jpeg: 354x600, 23k (06 juin 2011 à 21h56) 1306333685686349.jpeg: 600x312, 32k (06 juin 2011 à 21h56) 1306333685949124.jpeg: 383x600, 29k (06 juin 2011 à 21h56)

Les leçons d'anglais de Napoléon valent bien 90.000 euros

Retenu prisonnier par les Britanniques à Sainte Hélène, l'empereur apprenait l'anglais. La preuve en trois feuillets vient d'être achetée par le musée des Lettres et Manuscrits pour plus de 90.000 euros.
Des gribouillis et un anglais approximatif pour 93.125 euros. C'est à ce prix que le musée des Lettres et Manuscrits de Paris a acquis des documents prouvant que Napoléon Bonaparte prenait des cours d'anglais - non sans difficultés - lors de sa captivité sur l'île de Sainte Hélène.

"Combien étoint-ils", "How many were they", "Comment se portoient-ils", "How do they do" peut-on lire sur le lot n°53 vendu 37.500 euros alors qu'il était estimé à 3.000 ou 4.000 euros. A côté de ces quelques phrases traduites figurent des dessins de la main du célèbre prisonnier, mort en 1821 sur cette île de l'Atlantique.

Une bonne affaire

Les trois notes autographes achetées par le musée parisien figuraient parmi les archives du comte Las Cases, exilé à Londres pendant la Révolution, qui fut le professeur d'anglais de Napoléon. "90.000 euros, c'est bien moins cher que ce que j'attendais", note Gérard Lhéritier, directeur du musée situé boulevard Saint-Germain. "Nous avons déjà dans notre fond un ensemble de 16 pages manuscrites de Bonaparte commentant la Richesse des nations d'Adam Smith trouvé au Japon mais ces pages en anglais, c'est une première" explique le fondateur du musée des Lettres et Manuscrits.

Même pas le clou de la vente

Lors de cette vente, l'une des deux organisées chaque année par la maison Osenat et consacrées à l'Empire, une autre précieuse relique a été adjugée bien plus cher. Elle a été cédée pour plus de 20 fois son estimation haute. Il s'agit d'une lettre du général Égyptien Ya'Qub Hanna au Corse achetée par un collectionneur 187.500 euros, soit vingt fois plus que le haut de la fourchette. En tout, les 400 œuvres et objets vendus ont rapporté plus de 2 millions d'euros.

Les tentatives de Napoléon pour écrire dans la langue de Shakespeare seront exposées à partir du 21 juin au Musée des Lettres et Manuscrits dans l'espace Empire.

Marina Torre.


Lot n° 53 NAPOLÉON Ier. Dessins originaux et lignes autographes Estimé : 3 000 / 4 000 € Adjugé : 37 500 €

NAPOLÉON Ier. Dessins originaux et lignes autographes : 3 fragments dont 2 recto-verso découpés dans un f. de papier vergé de la manufacture anglaise Budgen & Wilmott, postérieurement montés en fenêtres sur un même feuillet.

1. Recto : Qu'es qui étoit arrivé What was it arrived Combien étoint-ils How many were they Comment se portoient-ils How do they do
Verso : DESSINS originaux représentant des redoutes fortifiées (encre et plume). 2. Recto : DESSINS originaux représentant des redoutes fortifiées avec la légende royaume... Verso : You stole [?] . 3. Recto : to run - courrir Runned courru Running courrant j runn je cours tho runnest he runnes

    Source : http://www.latribune.fr/(valider les liens) & Osenat, lots 53 et s.
    Posté par gb