Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Histoire de la langue anglaise, à la British Library (12/11/2010-03/04/2011) | 2010-11-12

Demandez le programme ! (#Anglais #HLF #Argot )

flash_lg.jpg: 702x600, 123k (12 novembre 2010 à 23h25)

« Evolving English : one language, many voices » : une expositon de la British Library du 12 novembre 2010 au 3 avril 2011

La British Library propose la première exposition qui explore la langue anglaise sous toutes ses variantes : nationales et internationales. Des runes anglo-saxonnes aux SMS, des contes de Canterbury de Chaucer au pidgin de Nouvelle-Guinée, l’exposition examine l’évolution de la langue jusqu’aux formes actuelles qui apparaissent dans la littérature mondiale et sur l’internet.

Parmi les clous de cette exposition on trouvera : la Anglo-Saxon Chronicle rédigée au 9ème siècle sous le règne d’Alfred le Grand ; le premier livre imprimé en anglais (ca. 1473) par William Caxton : Recuyell of the Historyes of Troye, une traduction de Recueil des Histoires de Troyes de Raoul Lefevre ; le plus ancien exemplaire de Beowulf écrit il y a 1000 ans ; une édition de la King James Bible de 1611 : le Modern Flash Dictionary, brochure du 19e siècle, dont il ne reste que trois exemplaires au monde et qui répertorie l’argot du crime, du sport, du jeu, …

L’exposition fait état des débats et des craintes récurrentes au sujet de l’évolution incessante de la langue anglaise. On y voit un exemplaire de l’ouvrage de Jonathan Swift : Proposal for Correcting, Improving and Ascertaining the English Tongue, de 1712. Ouvrage dans lequel il suggérait de façon véhémente qu’un groupe d’experts mettent de l’ordre dans le chaos de la langue anglaise. Chose qui n’arriva jamais, ce qui a laissé à la langue anglaise toute liberté d’évoluer sans contraintes.

L’exposition montre aussi les diverses tentatives pour "améliorer la façon de parler" l’anglais. On peut ainsi voir la brochure de l’époque victorienne : Poor Letter H, dont le but était d’inciter les classes populaires à prononcer correctement les "H" de façon à favoriser leur ascension sociale.

Les visiteurs peuvent aussi contribuer aux recherches actuelles sur l’anglais parlé en enregistrant leur voix dans des cabines équipées prévues à cet effet.

De nombreux événements sont liés à cette exposition

  • 20 novembre 2010 : lecture de Beowulf par Benjamin Bagby. Surtitres en anglais modernes.
  • 26 novembre : Voices of rap and hip hop
  • 29 novembre : conférence de David Crystal The stories of English.
  • 6 décembre : English : The world’s language : conférence Robert McCrum et Nicholas Ostler.
  • 13 décembre : Green’s dictionary of slang conférence de Jonathon Green
  • 15 décembre : The English vernacular : A celebration of swearing and profanity !
  • 10 janvier : How the minds of English speakers shaped the English language conférence de Steven Pinker
  • 11 janvier : Over the Moon : The Language of Sport
  • 17 et 18 janvier What’s so funny ? The languages of laughter : conférence spectacle
  • 26 janvier 2010 : Word search avec les poètes et acteurs Michael Rosen, John Hegley et Jackie Kay
  • 30 janvier : Chaucer : The Reeve’s Tale lecture du conte (Middle English pronunciation) par Trevor Eaton ("the Chaucer Man"), avec des commentaires en anglais moderne.
  • 31 janvier : Evolving English and the Dictionary conférence de Lynda Mugglestone

Conférences de présentation de l’exposition certains mardi de 13h à 13h30

Retrouvez tous les événements sur le site de l’exposition.

(...)

L’exposition est gratuite. Le catalogue de l’exposition, par David Crystal, est en vente depuis le 4 novembre (£ 25).

Laure Peskine (aplv)

Liens

    Source : http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article3501(valider les liens)
    Posté par gb