Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Et mon Brice, c'est du poulet ? | 2010-07-22

Comme le crocolion version locale, d'un côté la tête d'un cadre de l'UMP, de l'autre la tête d'un poulet de batterie, Brice n'a pas d'humour. Mais il est bien parti pour être chef d'escadrille. (#Argot #Police #Sarkozie )

poulet.jpg: 180x180, 3k (05 août 2010 à 19h24)

« Un bon poulet est un poulet libre », affiche la pub pour les poulets de Loué. Le syndicat de police SGP proteste, Brice Hortefeux parle « d'irrespect ».

La campagne de pub jouent sur l'acceptation argotique du mot « poulet ». L'affiche représente un policier debout en uniforme avec la légende « Poulet de Loué élevé en liberté ». A côté de lui, d'autres fonctionnaires de police sont entassés à l'arrière d'une camionnette avec la légende « d'autres poulets ».

Ces publicités « n'ont pas forcément la volonté de blesser », explique le ministre de l'intérieur « mais aussi anodine qu'elles soient, elles participent à une forme d'irrespect qui peut conduire à des dérives ». Hortefeux a indiqué qu'il avait « saisi » les responsables de l'entreprise L.D.C. Jeudi 22 juillet, le syndicat Unité SGP police avait protesté, dans une lettre adressée au président du directoire de L.D.C.

Dans sa lettre, le secrétaire général du premier syndicat de gardiens de la paix, Nicolas Comte, exprime « le mécontentement » de ses collègues « qui sont dénigrés d'une manière la plus vulgaire », écrit-t-il.
« En ces périodes où les policiers sont particulièrement exposés dans l’exercice de leur profession, et décriés par de nombreux contradicteurs, il est inutile de notre point de vue que la Police nationale soit ridiculisée de la sorte », ajoute-t-il.

Le directeur général des Fermiers de Loué, dont les produits sont commercialisés par L.D.C, a assuré que l'objectif de cette campagne n'était pas d'avoir «une attitude dénigrante» et s'est dit désolé qu'elle ait pu être perçue de la sorte.
« Je ne voulais pas de visuel qui puisse être désobligeant (...) Si ça a été reçu comme ça, j'en suis vraiment désolé », a déclaré Yves de la Fouchardière, en soulignant que les personnages sur l'affiche portent des uniformes qui ne sont ni des uniformes de policiers, ni de gendarmes.
Selon lui, l'objet de la campagne est d'interpeller les consommateurs sur la différence entre un poulet élevé en plein air et un poulet élevé en batterie.

    Source : http://www.liberation.fr/
    Posté par gb