Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Pieds Nickelés pas morts, BD suit | 2009-11-23

Trap et Oiry relancent les aventures des Pieds Nickelés. Forton y es-tu ? Pas si sûr (#Argot #PiedsNickeles )

pieds-nickeles-pas-si-mal-loges-2009-4.jpg: 650x857, 219k (23 avril 2010 à 14h53)

Dans l'argot du début XXème siècle, « avoir les pieds nickelés » signifiait être paresseux, ne pas être porté sur le travail…

Quand Louis Forton crée Croquignol, Filochard et Ribouldingue, la première apparition des trois filous à la petite semaine dans l’hebdomadaire L’Epatant, c'est l’occasion pour les lecteurs de l’époque de découvrir un trio inédit de personnages peu recommandables : hâbleurs, buveurs, foncièrement malhonnêtes et qui tranchaient radicalement dans le paysage d’alors. La mode était davantage aux histoires de gentlemen cambrioleurs et de journalistes perspicaces… Nous sommes en 1908.

Depuis plus de 90 ans, les trois compères ont traversé les époques, connus plusieurs dessinateurs, dont le légendaire Pellos, qui a repris avec gouaille et brio les (anti) héros de Forton. Les Pieds Nickelés, sous leurs plumes et pinceaux respectifs, c’était le verbe haut de la France d’en bas. Un pied de nez permanent à la morale et à la bienséance bourgeoise. C’était l’apologie du système D contre le système tout court. La lutte permanente du pot de terre populaire contre des pots de fer administratifs et policiers… dans un joyeux désordre établi, et avec une morale toujours sauve, après avoir été bien malmenée par moments. Les Pieds Nickelés vivaient donc d’expédients et de leur volonté farouche de voler, tromper, et s’enrichir sans lever le petit doigt pour prendre aux riches et donner aux pauvres. Eux-mêmes, en l’occurrence. On n’est jamais mieux servi.

En 2009, Pas si mal logés ! est ce que l’on peut appeler sans conteste un hommage vibrant à la bande (dessinée) des Pieds Nickelés. La nouvelle bande, croquée par Oiry et scénarisée par Trap, a les traits de ses illustres prédécesseurs. Croquignol, Filochard et Ribouldingue n’ont pas pris une ride. Ou presque. Projetées à notre époque, les aventures des trois gredins (re)démarrent comme avant 14… Le grand au long nez sort d’un séjour aux frais de la République, Le petit borgne teigneux et le gros barbu aimeraient bien crècher près du canal sans prendre l’eau. Et les trois compères cherchent fortune. Mais l’époque n’est pas à la gaudriole, Les Pieds Nickelés ont beau ne connaître aucune loi, ils sont sans toit. Et ils ne sont surtout pas les seuls dans ce cas…

Pas si mal logés ! nous emmène donc sur les traces de ces nouveaux pieds nickelés qui vont croiser des joueurs de poker retors et un peu mafieux, une diva montante qui vocalise que "son maire c’est sa came", des ours mal léchés qui font dans le délogement social, des associatifs qui font dans le naïf et des pouvoirs publics qui font ce qu’ils savent très bien faire dans les histoires de Pieds Nickelés : rien.

Vous l’aurez compris, un (très) gentil vent de contestation souffle sur cette bédé un peu (sous) gonflée à l’air du temps. Les sans-papiers, les sans domiciles, les sans foi, les sans loi, les sms de rupture, les procès sans intention… les allusions foisonnent, pêle-mêle et jusque dans un joyeux bazar à l’Hôtel de Ville. Les dialogues se teintent d’argot d’antan et de phrasé d'aujourd'hui, avec calembours en sus et prime à la roucasserie. La nouvelle bande des Pieds Nickelés débarque, légèrement anachronique et demandant à confirmer son voyage au pays du modernisme. Un album qui tire des sourires pour sa critique (trop) légère d’une crypto-société qui récompense(rait) le travail, la droiture et ceux qui se lèvent tôt. Plutôt que ceux qui ont les pieds nickelés. Mais toute ressemblance…

DB

    Source : http://www.mediapart.fr/, avec quelques planches ; celle reproduite prise à http://www.weebulle.com/(valider les liens)
    Posté par gb