Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Féraud en ligne | 2009-06-02

Mise en ligne du texte du Dictionnaire critique de la langue française de Jean-François Féraud (#HLF )

Le français du XVIIIe siècle en ligne

Après pas moins de quinze années de travail, trois laboratoires [1] viennent de mettre en ligne [2] le Dictionnaire critique de la langue française, de Jean-François Féraud (1725-1807). « Cet ouvrage, publié pour la première fois en 1787-1788, constitue une contribution majeure à la connaissance de la langue de l'époque », s'enthousiasme le chercheur Philippe Caron, membre associé du laboratoire « Lexiques, dictionnaires, informatique » (LDI) et coordinateur de ce projet.
Juste avant la Révolution, à une époque où les dictionnaires étaient encore très peu développés dans leur traitement de l'information, Féraud, prêtre jésuite, se distingue par ses audaces. « Entre autres innovations, il introduit jusqu'à deux numérotations pour signifier, au sein d'un même article, le passage d'une acception d'un mot à la suivante. Il signale même, par des signes cabalistiques, l'ampleur du changement de sens ! Son dictionnaire comprend aussi de nombreuses observations sur les synonymes et des indications de prononciation, quasi systématiques, qui, pour la première fois, figurent entre crochets, comme aujourd'hui. »
Remarquablement à jour, les entrées du dictionnaire ouvrent à des définitions très précises, sources d'information historique. « On y trouve par exemple une définition de l'aérostat, premier nom donné au ballon inventé en 1783 par les frères Montgolfier. » Enfin, l'auteur propose une simplification considérable de l'orthographe. « Pour la tester, il rédige ses articles de manière “réformée”, mais laisse les citations dans leur état d'origine. Cela permet d'apprécier les changements proposés, dont beaucoup sont assez pertinents. »
Tenu en haute estime par les linguistes, ce dictionnaire était peu disponible avant 1994. « Nous l'avons alors fait rééditer en version papier [3] puis, en 1995, nous nous sommes attelés à sa mise en ligne. » Le langage informatique XML rend possible des recherches limitées aux exemples, à la prononciation ou encore à certains types d'articles. On peut aussi naviguer depuis le « Féraud » vers deux autres dictionnaires, en ligne sur la même base [4]. Le supplément manuscrit, jamais publié, est également accessible. Il a été scanné et restauré numériquement avant sa mise en ligne.
Le « Féraud », disponible gratuitement, constitue une ressource précieuse pour qui s'intéresse à la langue française : chercheurs, enseignants, étudiants… « De ses ressources phonétiques, on peut notamment tirer d'intéressantes informations sur la prononciation de l'époque, ajoute Philippe Caron. Cela peut permettre aux artistes d'interpréter plus fidèlement le théâtre de Marivaux, ou les opéras de Rameau. »

Marie Lescroart

Notes :

  1. « Analyse et traitement informatique de la langue française » (Atilf, CNRS / Universités Nancy-I et II / Université Metz), « Lexiques, dictionnaires, informatique » (LDI, CNRS / Universités de Paris-XIII et de Cergy-Pontoise), et « Unité mixte de service maison des sciences de l'homme et de la société de Poitiers » (CNRS / Université de Poitiers).
  2. http://www.cnrtl.fr/dictionnaires/anciens/feraud
  3. Éditions Niemeyer, Tübingen, Allemagne.
  4. Dictionnaire de l'Académie française, édition de 1762 et Trésor de la langue française informatisé, dictionnaire de langue des XIXe et XXe siècles.

    Source : http://www2.cnrs.fr/(valider les liens)
    Posté par gb