Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Décès de Caradec | 2008-11-13

Sur François Caradec, 1924-2008 (#Caradec #Argot #Necro )

Disparition de l'écrivain François Caradec

QUIMPER/KEMPER — François Caradec est mort jeudi dernier, le 13 novembre, à Paris, et avec lui disparaît un des écrivains bretons les plus originaux et les plus irrévérencieux de sa génération, qui aura été l'auteur de remarquables biographies d'écrivains (Alfred Jarry, Alphonse Allais, Lautréamont et Christophe), l'auteur d'une « Histoire de la littérature enfantine » qui a fait date, et aussi un grand spécialiste de l'argot.

Né à Quimper le 18 juin 1924, François Caradec était le fils d'un médecin. Il devait écrire plus tard : « Je suis d'une génération difficile, celle qui a eu 16 ans en 1940 et 20 ans en 1944... » Il faisait ses études au lycée de Lorient quand commencèrent les bombardements sur la ville, en septembre 1940. Évacué avec sa famille comme la plus grande partie des civils, il renonça à poursuivre des études supérieures et se fit embaucher comme typographe à 'L'Écho breton« de Quimperlé. Il décida bientôt de prendre le train pour Paris et, arrivé à la gare Montparnasse, il s'installa dans le XIVe arrondissement qu'il ne devait plus jamais quitter par la suite.

'Régent toponome et celtipète du Collège de pataphysique depuis les années 1950 pour ses recherches sur Alfred Jarryn dont la plupart des œuvres font écho à des mythes celtiques ou au folklore breton', François Caradec fut aussi membre de l'Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), créé par ses amis Raymond Queneau et François Le Lyonnais en 1960. Amateur des pastiches et de mystifications, il fut longtemps un des animateurs de l'émission désopilante de France-Culture Des papous dans la tête. Auteur non-conformiste et d'une imagination débordante, François Caradec fut vice-président du Conseil permanent des écrivains et vice-président de la Société des Gens de Lettres et il avait obtenu le Prix de l'humour noir en 1960, le Prix Chevassu de la biographie en 1970, le Prix Mac Olan en 1985 et le Prix Poncetton en 1990.

François Caradec laisse une œuvre riche d'une quarantaine de titres, sans compter une dizaine de précieux volumes parus dans la Bibliothèque Oulipienne, de nombreuse préfaces et des contributions très variées à d'autres ouvrages.

Bernard Le Nail

    Source : http://www.agencebretagnepresse.com/(valider les liens) ; lire aussi le bel hommage de Patrice Delbourg(valider les liens)
    Posté par gb