Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Alain Touraine est impoli | 2008-05-15

Pauvres Canadiens. Ils invitent un Alain Touraine et ils reçoivent un vieux radoteur anglophone. (#Anglais #DLF )

Libre-Opinion - La langue d'Alain Touraine

par Marc Chevrier - Professeur de science politique à l'UQAM (15 mai 2008).

Il semble que les palmes académiques se gagnent désormais en anglais, si on en juge par l'engouement des intellectuels et universitaires français pour cette langue dans leurs communications à l'étranger. L'universalisme prétendu de la langue française devient une figure de rhétorique usée qu'on met vite dans sa poche sitôt sorti de l'Hexagone et arrivé au Canada...

Un bel exemple de cette anglomanie: les curieux usages linguistiques d'Alain Touraine, sociologue de réputation internationale et ami de l'Amérique latine, qui a été l'invité d'honneur d'une conférence internationale qui s'est tenue les 24 et 25 avril derniers au collège universitaire de Glendon, seul campus bilingue de la ville de Toronto, rattaché à l'université York.

Ce colloque portant sur les perspectives multidisciplinaires de la «transculturalité» promettait pourtant des échanges croisant les langues et les cultures, d'autant plus qu'il réunissait des conférenciers québécois, canadiens et latino-américains et leur offrait un service de traduction simultanée du français et de l'espagnol vers l'anglais. Des thèmes comme le multiculturalisme, la créolité et le mestizaje étaient au programme. L'Agence universitaire de la Francophonie, le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec et le Consulat général de France à Toronto comptaient parmi les partenaires financiers de cette activité.

De toute évidence, Alain Touraine a fait mine d'ignorer l'intention multilingue et pluriculturelle de cette rencontre puisqu'il a prononcé une longue allocution d'ouverture uniquement en anglais, condamnant au silence les interprètes présents. Le lendemain, le conférencier d'honneur recevait en grande pompe un doctorat honoris causa dans le «sénat» du campus, salle en forme de rotonde plaquée de boiseries.

(...)

Après le discours de bienvenue du «principal» du collège, diligemment donné dans les deux langues du campus, Alain Touraine a donné le sien, encore une fois en anglais. Cette fois-ci, l'éminent sociologue s'est expliqué de son choix linguistique. Contrairement à plusieurs de ses compatriotes qui s'obstinent à parler français à l'étranger au nom de la Francophonie, au risque de s'isoler, Monsieur parlerait en anglais pour être compris, ce qu'il a fait sans ambages, jusqu'à la conclusion qu'un sursaut de conscience lui a fait prononcer en français et en espagnol. Le propos principal du discours: les êtres humains ont des droits, un droit à avoir des droits, profonde vérité qu'un Français découvre quelque 220 ans après la Révolution française.

(...)

Marc Chevrier.

Source : http://www.ledevoir.com/(valider les liens)
Posté par gb