Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Vocabulaire politique : aujourd'hui, la salope | 2007-06-22

Ou comment parler aux femmes quand on fait de la politique (#Sarkozie #Devedjian #Insulte )

devedjian-patrick-ministere.jpg: 335x539, 31k (08 octobre 2010 à 19h26)

«Ce n'est pas une façon de parler aux femmes, ni à qui que ce soit d'autre», a lâché Nicolas Sarkozy, désavouant Patrick Devedjian, de plus en plus dans la tourmente.

Le secrétaire général délégué de l'UMP, Patrick Devedjian, a traité l'ancienne députée du Rhône, Anne-Marie Comparini, de «salope», dans un reportage diffusé mercredi par la chaîne lyonnaise TLM et publié sur internet.

François Fillon a estimé, lui, que «l'incident est clos», après les excuses de Patrick Devedjian. «Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise? Il ne faut jamais insulter les gens et encore moins les élus», a déclaré le Premier ministre à quelques journalistes qui l'interrogeaient à l'issue d'une cérémonie à Nantes.

Roselyne Bachelot, Rachida Dati et Ségolène Royal réagissent

Egalement présente à la cérémonie, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a réagi «avec consternation» quand elle a appris le propos de son ancien collègue du gouvernement Raffarin. «Le mot est inqualifiable s'agissant d'une femme. C'est d'autant plus consternant que cela s'adresse à un adversaire politique. On lui doit d'autant plus de respect à ce titre. Ca montre que le combat pour le respect des femmes n'est pas terminé», a-t-elle ajouté.

«Il est intolérable qu'on puisse qualifier (ainsi) une femme, politique ou pas», a rétorqué Rachida Dati.

Même Ségolène Royal (PS) a appelé Anne-Marie Comparini vendredi pour l'assurer de son soutien.

Anne-Marie Comparini parle de propos «déplorables»

«Ces propos, je les trouve choquants, déplorables. Comment peut-on, dans notre pays, créer la culture du débat si l'on parle ainsi de ceux qui défendent des valeurs différentes», a réagi la principale intéressée sur Europe 1.

Le propos de Patrick Devedjian «témoigne d'un manque de respect à toutes les femmes, porte atteinte à la dignité des femmes». «Il ferait bien de s'excuser publiquement», a-t-elle ajouté, en précisant qu’il lui avait téléphoné jeudi soir «très tard».

Michèle Canet, la présidente du groupe socialiste du conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Patrick Devedjian, a elle aussi «condamné fermement" les propos. «Ils sont d'autant plus inexcusables, qu'ils procèdent d'un machisme d'un autre temps et que les responsabilités de Patrick Devedjian demandent une attitude exemplaire».

Excuses de Patrick Devedjian

«J'ai présenté dès hier des excuses privées à Anne-Marie Comparini et des excuses publiques par voie de communiqué», a rappelé jeudi matin Patrick Devedjian. «Je regrette profondément ces propos qui étaient une exclamation à la suite d'une parole».

Dans un communiqué envoyé notamment à 20minutes.fr, Patrick Devedjian, a réagi dès jeudi soir en disant «déplorer la diffusion sur Dailymotion d’images volées lors d’une conversation privée». Il dit toutefois «regretter son interjection déplacée» à l’égard de l'élue UDF «à qui il renouvelle son estime et toute son amitié».

Une vidéo qui choque

Dans un reportage consacré aux premiers pas parisiens des députés du Rhône nouvellement élus, Michel Havard (UMP) et Pascale Crozon (PS), on voit Renaud Muselier, député des Bouches-du-Rhône, présenter Michel Havard à Patrick Devedjian en lui expliquant qu'il a battu Anne-Marie Comparini. Après l'avoir félicité, Patrick Devedjian ajoute : «Cette salope!».

L'UMP a tenté d'empêché la diffusion

Selon Jean-Pierre Vacher, directeur d'antenne de TLM, Michel Havard, par ailleurs secrétaire général de l'UMP dans le Rhône, «était très gêné et nous a demandé de ne pas le diffuser, mais Patrick Devedjian savait qu'il était filmé, et nous trouvons assez déplorables de tenir de tels propos, donc nous l'avons laissé dans le reportage».

Envoyé par TDLYON

    Source : http://www.20minutes.fr/
    Posté par gb