Définition des différents styles utilisés pour les infos -----------------------------------------

----------------------------------------- Maquette pour l'affichage individuel des infos -----------------------------------------

« Précédente | Info | Suivante »

Carpette anglaise pour Claude Thélot | 2004-11-25

« M. Thélot avait placé l’anglais parmi les enseignements fondamentaux, au même rang que le français, à partir du primaire. » (#DLF #Anglais #CarpetteAnglaise )

Claude Thélot, Carpette anglaise 2004

Le désormais bien connu prix de la « Carpette anglaise », qui stigmatise « un membre des élites françaises » pour son soutien à l’anglais au détriment de la langue française, a été décerné hier par le jury de l’académie [1] à Claude Thélot, auteur du rapport de la commission pour l’avenir de l’École. M. Thélot avait placé l’anglais parmi les enseignements fondamentaux, au même rang que le français, à partir du primaire. Il a été élu au troisième tour de scrutin avec six voix contre quatre à Claude Simonet, président de la Fédération française de football (FFF), qui a choisi une chanson anglaise (Can you feel it) comme hymne de l’équipe de France... D’autres candidats ont été écartés : Bernard Arnault, président du conseil d’administration de la société Dior, pour sa gamme de produits aux intitulés anglomaniaques, notamment son pure poison où « pure » est écrit selon l’orthographe anglaise ; Philippe Baudillon, président du Groupement d’intérêt public de la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2012, qui a présenté en anglais, à Athènes à l’occasion des Jeux 2004, la candidature de Paris dans une conférence de presse ; Michel Prigent, président du directoire des Presses universitaires de France, pour avoir publié dans la collection « Que sais-je ? » un ouvrage sur les investissements financiers rédigé uniquement en langue anglaise et intitulé Investments.

Le prix spécial à titre étranger va à Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne, qui a présenté en anglais la politique de l’établissement devant le Parlement européen de Strasbourg. Il a devancé Stéphane Garelli, président du conseil d’administration du journal suisse Le Temps, pour publier à l’instar du journal Le Monde, un supplément hebdomadaire en anglais du New York Times, et Louis Schweitzer, pour l’anglicisation forcée du réseau Renault à l’étranger (en Pologne, Renault a imposé l’anglais aussi bien à ses cadres français qu’à ses employés polonais).

L’an dernier, l’Académie de la Carpette anglaise avait épinglé le groupe HEC, dont le directeur général, Bernard Ramananantsoa, avait contesté le rôle du français comme langue de communication internationale, et le commissaire européen Pascal Lamy pour son usage exclusif de l’anglais dans les réunions européennes. En 2002, les champions étaient le directeur du Monde Jean-Marie Colombani pour publier chaque semaine un supplément en anglo-américain, et le président de la Commission européenne, Romano Prodi, meilleur valet de la cause de l’anglais unique dans les institutions européennes. [2]

Notes

[1] Douze membres dont Angelo Rinaldi de l’Académie française, Christine Clerc, Jean-Paul Clément, Paul-Marie Coûteaux, Anne Cublier, Claude Duneton, Max Gallo, Dominique Noguez. Pour en savoir plus sur l’Académie de la carpette anglaise : Académie de la Carpette anglaise chez « Le Droit de Comprendre » - 34 bis, rue de Picpus 75012 Paris. Contact : Marc Favre d’Échallens, secrétaire de l’Académie de la Carpette anglaise (tél. : 06.75.26.88.05).

[2] Sources : AFP et Vox Latina.

Communiqué de l'Académie de la Carpette anglaise

L’Académie de la Carpette anglaise*, présidée par Philippe de Saint Robert, s’est réunie le 24 novembre 2004. Le jury composé de douze représentants des associations** et de la société civile et littéraire avait retenu six candidats. Il a désigné, au troisième tour de scrutin, Claude Thélot, par 6 voix contre 4 à Michel Prigent, président du directoire des Presses universitaires de France, pour avoir publié dans la collection « Que sais-je ? » un ouvrage sur les investissements financiers rédigé uniquement en langue anglaise et intitulé Investments.
Claude Thélot, président de la Commission du débat national sur l’avenir de l’école, a été choisi pour considérer « l’anglais de communication internationale » comme un enseignement fondamental, à l’égal de la langue française, et pour préconiser son apprentissage par la diffusion de feuilletons américains en V.O.

Le prix spécial à titre étranger*** a été attribué à Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne pour avoir voulu exposer, en anglais, la politique de la BCE à Strasbourg lors de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et avoir déclaré lors de sa prise de fonction « I am not a Frenchman. »

Angelo Rinaldi de l’Académie française, Christine Clerc, Anne Cublier, Paul-Marie Coûteaux, Claude Duneton, Dominique Noguez, sont membres de cette académie.

(*) La Carpette anglaise, prix d’indignité civique, est attribué à un membre des « élites françaises » qui s’est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglo-américain en France au détriment de la langue française.
(**) Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française, Avenir de la langue française, Cercle des écrivains cheminots, Défense de la langue française et Le Droit de comprendre.
(***) Le prix spécial à titre étranger est attribué à un membre de la nomenklatura européenne ou internationale, pour sa contribution servile à la propagation de la langue anglaise.

Contact : Marc Favre d’Échallens, secrétaire de l’académie de la Carpette anglaise.
Tél. : 06 75 26 88 05.
Académie de la Carpette anglaise, chez le Droit de Comprendre, 34 bis, rue de Picpus, 75012 Paris

    Source : http://www.revue-republicaine.org/(valider les liens) ; liste de diffusion de l'association Défense de la langue française.
    Posté par gb