fil en (alcool)

Rem. Fil est ,,souvent complété par un nom de nombre qui fait allusion à la force de l'alcool (...). Plus le nombre est élevé et plus le degré de l'alcool l'est aussi`` (R. Lepelley, Colloque sur le Fr. parlé ds les Villages de Vignerons, 18-20 nov. 1976, Dijon, Paris, Klincksieck, 1977, p. 90). Fil en trois, en cinq, en six. On entre chez un marchand de fil en trois (Paillet, Voleurs et volés, 1855, p. 28). Donne donc un peu de fil en quatre, fille perdue (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 89). (TLFi)

Cela se passait, ne l’oublions pas, à une époque (et en des lieux surtout) où la fine s’appelait le « fil ». On disait « fil-en-quatre », on disait « fil-en-six », « fil-en-dix », suivant qu’elle était forte. Mais on ne le disait pas par manière de parler. Ce fil, c’était du fil. Un vrai fil, auquel, autour du goulot de la bouteille, on avait fait faire deux, ou quatre, ou six, et jusqu’à dix boucles, à proportion de la teneur en alcool du liquide qu’elle contenait. Bref, on titrait par le fil. Deux boucles, et donc deux fils apparents, c’était du doux. Mais, avec dix boucles, et donc dix fils, vous buviez du feu ! (Philippe Bonnefis, L'accrochage, Colloque de Cerisy, 1988, pdf)


Trier par date | fréquence | titre

  1. fil-en-quatre fil en quatre ; Fil-en-Quatre (20)
    Eau-de-vie, eau-de-vie supérieure, mauvaise eau-de-vie
  2. fil en double fil-en-double (8)
    Vin, vin rouge
  3. fil-en-trois (2)
    Eau-de-vie
  4. fil-en-dix (2)
    Eau-de-vie supérieure
  5. fil en six (1)
    Type d'alcool
  6. prendre un fil (1)
    Prendre un verre d'eau-de-vie