1999. Massacre à la chaîne

avant de me faire entrer dans la cellule où se tassaient déjà trois hommes et une femme, absolument cradingues. Une puanteur innommable. Vomi, alcool, urine, pétard et merde mêlés. Il fallait que je tienne une nuit dans ce bourbier.

bob:5576 source:3977