1903. Les enracinées

Moi, je crois qu'elles sont toutes des « feignasses » et qu'elles turbinent à la gnan-gnan. Si elles sont dégoûtées du métier, elles n'ont qu'à s'embaucher au Sacré-Coeur…

bob:14916 source:3973