1862. Le dernier crime de Jean Hiroux

Eh ! c'est ce cher Babylas […] embrasse-moi donc, mon bon, je pensais à toi tout à l'heure.

bob:21905 source:3764