1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie

dans les envois ce jour-là un livre de Matou […] Muzil le feuilleta pour trouver la dédicace, il lut : « Ce parfum ». Avec panique il me demanda ce que cela signifiait, […] je répondis que c'était du Matou tout craché

bob:12190 source:3761