1971. Histoire de Michèle

Les cris, les coups, dans le quartier personne ne s'en inquiétait… on disait : « Tiens, c'est la mère Machin qui dérouille », et puis… c'est tout !

bob:35420 source:3732