1915. Les poilus de la 9e

Ce n'est pas pour rien que nous l'avons surnommé « la Barbe ». Dès qu'il vous entreprend, impossible de s'en aller. Je n'en connais qu'un à la compagnie qui soit encore plus raseur que lui…

bob:17809 source:3731