1916. Journal d'un simple soldat. Guerre-captivité 1914-1915

J'en ai dégringolé ma part, répond Foch. Mais le coup dont je suis le plus fier, je l'ai tiré à douze cents mètres, pour m'amuser, sur une patrouille de uhlans. Ils étaient trois ; j'en ai « fichu » un par terre.

bob:6530 source:3691