1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917)

« Une vraie nuit de Walpurgis. –Je ne sais pas, répond cet homme simple, mais ça dérape bougrement et mon pont arrière fout le camp sur ces sacrés madriers…. »

bob:9837 source:3683