1944. Dans les prisons de la milice - Un mois au château des Brosses

L'un d'eux l'interpelle : « Alors, on ne salue pas les chefs, ici ? » et lui décoche une gifle magistrale, suivie d'un coup de pied au bas des reins.

bob:27776 source:3562