1918. Mémoires d'un camoufleur

Venez donc dîner ce soir à ma popote. –Je veux bien, mon capitaine

bob:4974 source:3103