1846. Les chauffeurs du Nord

il appliquait fréquemment aux ministres du Seigneur le nom de « bigots », qu'il avait appris d'un brigadier de dragons en garnison à Béthune, et qui plus tard fut remplacé par l'épithète révolutionnaire de « calotins »

bob:16057 source:3049