1791. La liberté, Ou Mlle Raucour - A toute la secte anadrine assemblée au foyer de la Comédie-Française

Je préfère une longue et grosse pine, qui me bouche au moins en partie le vaste orifice de mon con, qui me racle vigoureusement et qui me fait décharger avec abondance, à un clitoris mince et court qui se perdrait dans ma fente, qui ne ferait que me foutre

bob:25878 source:2830