1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs

quelques coups de feu nous annoncèrent que nos postes étaient attaqués : « Voilà le commencement du bal, dit tranquillement Peters. Il faut voir qui dansera… » et, reprenant sa carabine, il joignit les postes qui s'étaient déjà réunis

bob:34035 source:2796