1968. Les barjots

Tout prête à rire, depuis les vieilles dames qui sont des « résidus de fausse-couche » jusqu'aux « jeunes cons » qui viennent au drugstore « dans l'espoir de se faire introduire »

bob:78788 source:4081