1968. Les barjots

Ce mec-là, un d'ces jours j'le planterai. Ma parole. J'lui bousillerai sa sale gueule. J'lui ferai des balafres jusqu'aux oreilles, ça lui restera toute sa vie.

bob:21532, 42098 source:4081