1990. Faut-il avoir peur des bandes ?

Cependant chaque cité a sa réalité. Aux 4000 par exemple, le phénomène des tags est insignifiant. Ici, c'est la drogue qui fait des ravages, avec son cortège de vols et d'agressions, parce que la drogue coûte cher. Alors qu'à Aulnay ce serait plutôt des bandes – de très jeunes garçons le plus souvent – qui taguent un peu partout et qui commettent de petites dépouilles.

bob:8858 source:4074