1982. La vapeur

Les voies de chargement se trouvant au fond d'une large tranchée bordée d'un côté par le quai à combustibles, de l'autre par les voies d'arrivée en gare de Paris-Lyon, les mécanos avaient baptisé le secteur la tranchée des baïonnettes. Par quelle obscure réminiscence ? Nul ne l'a su et ne le saura jamais car la tranchée est aujourd'hui comblée. Cette étrange appellation continue de plonger les rares survivants de l'époque – dont je suis – dans un abîme de perplexité.

bob:78258 source:4067