1977. Une vie de cheval

Il y avait aussi « le capitaine » : lui, il avait détourné un soldat de vingt ans […] « Le capitaine », on l'appelait et il était respecté. Tout le monde le savait que c'était des gars comme ça et personne leur disait rien, même, ils étaient bien vus.

bob:21054 source:4065