1965. La débâcle

Tandis que Pétain, lui, il est capable de juger la situation, d'abord, et ensuite, du fait qu'il est maréchal, il a toutes les étoiles et toutes les médailles imaginables. Il n'a plus rien à gagner, donc il laisse tomber.

bob:77373 source:4052