1889. Il ne faut pas jouer avec le feu. Pièce en un acte et quatre tableaux (dans Théâtre naturaliste)

deux superbes tétons surtout, d'une neige éblouissante, qui flottent sur l'eau, couronnés de deux belles roses épanouies, comme il n'en éclôt pas sur les plus beaux rosiers de son jardin

bob:8759, 58880 source:4003